LE CONSEIL DU CAFE-CACAO PEAUFINE SA STRATEGIE SECURITAIRE EN MILIEU RURAL A YAMOUSSOUKRO
---

---
Home / News / LE CONSEIL DU CAFE-CACAO PEAUFINE SA STRATEGIE SECURITAIRE EN MILIEU RURAL A YAMOUSSOUKRO
A+ R A-

LE CONSEIL DU CAFE-CACAO PEAUFINE SA STRATEGIE SECURITAIRE EN MILIEU RURAL A YAMOUSSOUKRO




A l’initiative du Conseil du Café-Cacao, s’est tenu du 17 au 18 janvier 2019 à l’hôtel des Parlementaires à Yamoussoukro, l’atelier de réflexion sur le renforcement de la sécurité pendant les campagnes de commercialisation de café de de cacao.

En effet, les opérateurs de la filière café-cacao sont confrontés à plusieurs types d’agressions et vols de toute nature à chaque ouverture de campagne de commercialisation de café-cacao. Ce, malgré tous les efforts consentis par Le conseil du Café-Cacao à l’endroit des forces de défense et de sécurité en vue de renforcer leurs capacités en termes d’équipements et de réhabilitation des brigades.

Cet atelier qui a rassemblé tous les acteurs de la chaine de commercialisation de café-cacao, les autorités administratives locales, les représentants de l’Etat et les forces de l’ordre marque la volonté de ceux-ci d’éradiquer significativement l’insécurité dans toutes les zones de transaction de café et de cacao en menant des réflexions approfondies sur la question.

Il s’est articulé autour de deux communications et deux commissions de travail.

Présidant la cérémonie d’ouverture, le Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, Monsieur KONE Brahima Yves, a situé les enjeux de cet atelier avant d’évoquer un bilan peu reluisant de la situation sécuritaire dans les zones de production : « le préjudice financier subit dans la filière, suite aux agressions, d’octobre à décembre 2018, s’élève à 1,200 Milliards F CFA. Le bilan humain est encore plus effroyable puisqu’on déplore huit opérateurs tués, constitués essentiellement de dirigeants de sociétés coopératives, de pisteurs ou de producteurs ».

Pourtant, « de 2012 à 2017, Le Conseil du Café-Cacao a investi 678 Millions F CFA dans le cadre du renforcement des capacités des Forces de Défense et de Sécurité », a révélé le Directeur chargé des Délégations Régionales et de la Commercialisation Intérieure du Conseil du Café-Cacao, Monsieur COULIBALY Whatami Vamoussa, au cours d’une communication en plénière.

Aux termes donc de ces deux jours de travaux, les différents acteurs ont eu à charge d’identifier les différentes formes d’insécurité auxquelles sont exposés les acteurs de la filière café-cacao et ont proposé des solutions durables à l’amélioration de la sécurité des biens et personnes dans les zones de production et de commercialisation du café et du cacao.

Ainsi, l’atelier de Yamoussoukro a été sanctionné par la présentation d’un rapport général. Lequel rapport a fait des recommandations suivantes :

  • - Introduction des moyens de paiement modernes bancaires et électroniques dans les transactions commerciales ;
  • - Vulgarisation et sensibilisation des acteurs à l’utilisation des moyens électroniques et modernes de paiement ;
  • - Renforcement du FIMR dans le reprofilage des routes et dans l’équipement des forces de l’ordre ;
  • - Actualisation du système de traçabilité des transactions commerciales ;
  • - Planification et sécurisation des opérations de livraison en zones portuaires.

Voir les photos