Phytosanitaire
---

---
Home / Projets / Phytosanitaire
A+ R A-

Phytosanitaire

E-mail Print PDF

  • OPERATION DE TRAITEMENT PHYTOSANITAIRE 2013-2014

I-            INTRODUCTION

En Côte d’Ivoire, la culture du cacao occupe environ six cent mille planteurs et  fait vivre plus de cinq millions de personnes.

En plus des revenus qu’il procure au monde paysan, le cacao contribue à hauteur  de 15% aux recettes d’exportations.

Avec une production annuelle supérieure à 1 400 000 tonnes, la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao avec environ 40% de l’offre mondiale.

Cependant, les maladies et ravageurs du cacaoyer qui sévissent dans toutes les régions productrices ont une influence négative sur les rendements et pourraient compromettre l’avenir de la cacaoculture. 

C’est ainsi que dans le cadre de la mise en œuvre de la composante « Amélioration de la productivité et de la qualité » du programme 2QC au titre de la campagne 2013-2014, Le Conseil du Café-Cacao initie un programme de traitement phytosanitaire du verger cacaoyer.

Pour cette campagne 2013-2014, Le Conseil du Café-Cacao distribuera l’équivalent de 770.000 hectares d’insecticides et 230.000 hectares de fongicides pour le traitement des parcelles.

II-          OBJECTIFS

Objectif global : Améliorer la productivité et la qualité bord champ.

III-        OPERATION PHYTOSANITAIRE 2012-2013

Dans le cadre de l’Opération Phytosanitaire 2013, Le Conseil du Café-Cacao a mis à la disposition  des producteurs de cacao des insecticides pour traiter 770.000 hectares de vergers et des fongicides pour traiter 230.000 hectares des vergers. Cette opération a enregistré 372.376 producteurs bénéficiaires.

Pour cette opération, le matériel de traitement n’a pas été commandé. Mais trois mille (3.000) atomiseurs et des tenues de protection  ont été distribués aux producteurs les deux précédentes campagnes.

IV-        OPERATION PHYTOSANITAIRE 2014

Au titre de la présente campagne 2014, Le Conseil du Café-Cacao envisage de mettre à la disposition des producteurs de cacao des produits phytosanitaires :

  • 770 000 hectares sont traités en insecticides ; 
  • 230 000 hectares sont traités en fongicides ;
  • 1000 kits de traitement. 

         4.1-  REPARTITION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

Les superficies ont été attribuées aux différents  départements en tenant compte des statistiques de production de la campagne 2012-2013 fournies par le service des Statistiques.

Il est à noter que :

  • Les insecticides concernent l’ensemble des zones de production de cacao ;
  • Les fongicides, selon les indications fournies par le CNRA, concernent les régions les plus fortement attaquées par la pourriture brune. Ce sont les régions du Cavally, du Gboklê, du Guémon, du Haut Sassandra,  de l’Indénié Djuablin, de la Nawa, de San Pédro et du Sud Comoé.

         4.2- BENEFICIAIRES 

Les bénéficiaires de l’opération sont les producteurs de cacao de toutes les régions productrices organisés ou non en coopératives.

Tout bénéficiaire recevra au plus l’équivalent de deux (02) hectares de pesticides.

         4.3- ORGANISATION PRATIQUE

Les principaux acteurs de l’opération sont :

  • Le Conseil du Café-Cacao est le principal maitre d’ouvrage de l’opération;
  • L’ANADER assiste le Conseil du Café-Cacao et apporte l’appui-conseil aux producteurs pour l’application des produits phytosanitaires;
  • Le FIRCA participe au suivi de l’opération et contribue à l’efficacité des  mesures de traitements.

         4.4- LE TRAITEMENT DES VERGERS

Le traitement des vergers se fera par les applicateurs formés par les firmes Agro pharmaceutiques retenues.

Dans l’ensemble, la distribution directe des pesticides aux producteurs est une bonne approche, parce qu’elle permet de rapprocher les pesticides vers les producteurs.

Malgré cette approche, l'insuffisance de quantité de pesticides distribués entache le niveau global de satisfaction des producteurs.